• Accueil
  • > Recherche : librairie lettres vives tarascon

Craig Johnson à Tarascon

16022015

Un bel événement ce 13 février à la librairie grâce à l’association Libraires du Sud  et la collaboration des éditions Gallmeister : Craig Johnson (himself !) nous a rendu visite pour une rencontre avec ses lecteurs. Santiag, jean, chemise à carreaux et stetson vissé sur la tête, avec sa carrure imposante il nous rappelle forcément l’image de Walt Longmire, le shérif du Wyoming de ses romans.

Évidemment il a été question du dernier opus publié en France des enquêtes (ou de la quête ?…) de Walter Longmire, Tous les démons sont ici,  mais pas seulement. Grâce au questionnement de Didier, le nombreux auditoire présent a pu comprendre ce qui fait de ses polars des romans un peu particuliers : une plus grande attention aux gens et à leur vie. Il nous explique ainsi que dans la ville où il habite, ils sont 25, et que le Wyoming est grand comme la moitié de la France, et qu’il n’y vit que 500000 habitants ; une vie y a peut-être une valeur particulière bien supérieure que dans une mégapole de 10 millions d’habitants. D’ailleurs quand il est allé rencontrer des shérifs pour se faire une idée de ce métier, ce qui est revenu le plus souvent dans la bouche de ces policiers c’est l’expression »my people », mes gens, ceux pour qui ils sont désignés.

Une plus grande attention à la vie des gens mais aussi des influences littéraires nombreuses et très diverses qui ont façonné cet écrivain arrivé sur le tard à l’écriture : les grands noms américains bien sûr, mais aussi la littérature européenne, russe, de Dumas à Dickens en passant par Tolstoï et Dostoëvski, et aussi l’influence de celui dont il était très proche, Tony Hillerman à propos duquel il nous a raconté une anecdote que ceux qui l’ont entendue ne sont pas prêts d’oublier.

Des romans enfin dans lesquels il n’oublie pas les peuples indiens (Crows et Cheyennes) à côté desquels il vit : « parce que nous ne sommes là que depuis quelques centaines d’années et eux depuis des millénaires, ils ont sûrement des choses à nous apprendre. »

Avec humour et simplicité en sus, quoi demander d’autre ?

Une autre rencontre !!!!

008







Lalitteraturefrancaise |
Jm168540 |
Gaël Martens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ermelindabilcari
| Download5
| Peterpan01