Une enfance de Jésus, Coetzee, Seuil

18 09 2013
Après une traversée en bateau venant d’on ne sait où, un homme accompagné d’un enfant débarquent dans un pays dont on ne sait pas grand chose non plus, où ils pourront commencer une nouvelle vie après avoir oublié leur passé. On y parle espagnol, et leur jour d’arrivée sera leur nouvelle date de naissance.
Après un moment d’errements,  ils seront  pris en charge par une « administration bienveillante » qui leur fournira un appartement gratuit et un travail de docker pour l’homme. L’enfant, encore trop petit pour aller à l’école apprendra la vie auprès des adultes et fera son apprentissage un peu par lui-même. C’est tant mieux car il est plutôt précoce.
La recherche d’une mère et l’obligation d’intégrer le cycle normal éducatif pour l’enfant vont bouleverser leurs vies.

Une étonnante réflexion sur une société utopique à la recherche « du bonheur pour tous », le sentiment d’appartenance,  la bureaucratie, le désir ou non d’être formaté. Coetzee nous le propose dans ce roman tout à fait passionnant et novateur.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Lalitteraturefrancaise |
Jm168540 |
Gaël Martens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ermelindabilcari
| Download5
| Peterpan01