• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 12 septembre 2013

Les évaporés, Thomas B. Reverdy, Flammarion

12092013

Les évaporés c’est le nom que l’on donne au Japon aux personnes qui disparaissent, sans donner d’explication, sans rien en dire à personne, et sans que personne ne les recherche puisque la disparition n’est pas forcément inquiétante et que la famille préfère se morfondre dans l’inquiétude plutôt que d’affronter la honte de ne plus avoir de nouvelles de ce proche.

Sauf que quand Kaze disparaît sa fille qui vit en France décide de revenir dans le pays de sa famille pour retrouver son père, avec l’aide de Richard, son ex, un sorte de détective un peu désœuvré.

C’est toute la société japonaise que l’auteur nous fait rencontrer, des habitants des beaux quartiers jusqu’aux mendiants, en passant par les yakusas ou les victimes de Fukushima.

Difficile de classer ce roman dans un genre.

À moins qu’on ne le place simplement dans le genre de ceux qu’il faut lire !




Le bonheur pauvre rengaine, Sylvian Pattieu, Rouergue

12092013

Sylvain Pattieu est historien et aussi écrivain et il aime fouiller dans les archives classées de la police. Quand il tombe sur cette histoire de prostituée assassinée dans les années 20 il y voit, avec raison, la substance de son roman.

Nous voyageons entre Paris et Marseille, mais surtout Marseille, et découvrons la vie tumultueuse qu secouait Marseille dans les années de l’entre deux guerres.

C’est le milieu des macs et de la prostitution, des caïds, de la violence et des meurtres.

L’enquête nous fait passer successivement des acteurs de ce monde à celui des enquêteurs qui voient parfois d’un bon œil ces apaches s’entretuer.

Un tableau étonnant, tout en détails et en couleurs, qui peut nous faire penser que cette ville n’est peut-être pas tout à fait sortie de cette époque troublée.

Passionnant !!







Lalitteraturefrancaise |
Jm168540 |
Gaël Martens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ermelindabilcari
| Download5
| Peterpan01