Le quatrième mur, Sorj Chalandon, Grasset

5 09 2013

Nous avions déjà beaucoup aimé le livre de Sorj  Chalandon Retour à Killybegs pour lequel vous n’avez plus aucune excuse de ne pas l’avoir lu puisqu’il vient de sortir en poche.

Après l’Irlande c’est dans un autre pays meurtri par la guerre civile que Chalandon, écrivain-reporter, nous emmène : le Liban, aux pires heures heures de cette guerre qui a ensanglanté le pays pendant des années.

Sam, un metteur en scène français, fils de déportés à Auschwitz, rêve de monter Antigone (celui d’Anouilh) dans ce pays en faisant jouer chacun des rôles par un membre d’une des parties à ce conflit. Malade, il confie cette  « mission » à Georges, un ami nourri d’illusions humanistes,  lui promet de mener à bien ce projet sans savoir dans quoi ni où il s’engage, et à quoi il va être confronté.

Cette folle idée d’apporter du théâtre, de la poésie, pour donner une heure de répit à leurs populations va pourtant progressivement se mettre en place.

Et nous confronter à chaque page à la futilité de l’art face à ce conflit et à ses horreurs. Ou à sa nécessité pour continuer à vivre.

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Lalitteraturefrancaise |
Jm168540 |
Gaël Martens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ermelindabilcari
| Download5
| Peterpan01